Géo-parc de l'archipel de Vis

Géo-parc

Géo-parc de l'archipel de Vis

Une oasis paradisiaque en Méditerranée

La région de l’île de Vis et les îles environnantes – de Biševo, Sveti Andrija, Brusnik, Jabuka et Palagruža –une zone géographique unique composée de localités et paysages, constitue le second géo-parc de Croatie protégé par l’UNESCO, après celui de Papuk.

 

L’archipel de Vis est une zone géologique très attractive composée de formations rocailleuses à l’origine géologique fascinante. Les parties de l’archipel, notamment celles situées autour de la pyramide noire de l’Adriatique, Jabuka et Brusnik, ainsi que l’arrière-pays de l’île de Vis, ont été construits à base de pierres volcaniques, formées il y a 220 millions d’années, ce qui en fait les zones plus anciennes de l’Adriatique, à la différence des autres îles de l’Adriatique qui ont été formées à base de roches sédimentaires.

Ivo Pervan / Geopark Viški arhipelag

La grotte maritime semi-submergée la plug longue de l’Adriatique est la Grotte de l’ours (Medvidina špilja) située sur l’île de Biševo, alors que c’est la Grotte bleue (Modra špilja) qui est incontestablement la plus visitée.

Les îles volcaniques Jabuka et Brusnik, la baie de Stiniva et la Grotte verte (Zelena špilja) sur l’île de Ravnik constituent également des monuments géomorphologiques de l’archipel de Vis. Jabuka se situe à 30 milles de Komiža et a été formée à base de roches magmatiques. La navigation dans ce bassin est dangereuse étant donné que la magnétite présente dans la roche dérègle les boussoles, l’ancrage étant rendue difficile car l’île ne possède pas de baie, les fonds étant profonds. Cependant, l’île constitue le repère d’une espèce endémique de lézard noir ainsi que de plantes endémiques.

 

À proximité de Komiža se situe l’île de Brusnik, également formée à base de roches magmatiques mais qui se distingue avant tout par son apparence extraterrestre. Les plages de Brusnik sont recouvertes de galets gris de tailles différentes ; dans la partie centrale de l’île se situe une entaille remplie d’eau de mer utilisée par les pêcheurs de Komiža comme bassins pour la conservation des homards capturés. Palagruža, l’île la plus éloignée de l’archipel, est tout particulièrement fascinante car c’est ici qu’a été retrouvé pour la première fois le pélagosite, un minéral unique.

Aleksandar Gospić

En plus d’être considérée comme la plage la plus belle du monde, Stiniva, la baie de Vis, est étroite et longue, et bordée de rochers et, en tant que telle, constitue un paysage protégé d’importance, tout comme l’île de Ravnik, sur laquelle se situe l’attractive Grotte verte.

Ivo Pervan / Geopark Viški arhipelag
L’archipel de Vis constitue l’une des dix oasis paradisiaques restantes en Méditerranée et constitue, avec les îles de Mljet et Lastovo l’Adriatic Blue Corridor – la zone présentant la biodiversité la plus riche de la Méditerranée. Un total de 126 espèces d’oiseaux, parmi lesquelles se distinguent les espèces évoluant au large, comme le faucon d’Éléonore, le puffin de Scopoli, le puffin de Méditerranée et le grand dauphin, habitent dans cette zone.

Contact

Dalmatie - Split