Profitez en toute sécurité de la beauté des criques croates

Profitez en toute sécurité de la beauté des criques croates

Toucher la beauté

Passer du temps dans les criques inhabitées de l'Adriatique croate signifie toucher à la beauté que ses îles et ses rivages offrent au sens premier du terme. Jetez l’ancre aux mêmes endroits que les anciens bateaux illyriens ou que les galères romaines et profitez d'une des plus calmes ambiances, dans l'un des rares coins de la Méditerranée où il n’y a presqu’aucune trace de civilisation moderne.

 

Du fait des demandes répétées des plaisanciers, les criques les plus cachées sont désormais équipées de bouées de mouillage. Tout en préservant le fond de la mer et en coûtant beaucoup moins cher que les ports de plaisance, elles vous assureront un des plus tranquilles mouillages. Cette forme de compromis permet aux plus belles criques de se transformer lentement en « mini marinas », où vous pourrez communiquer avec vos voisins tout en gardant une certaine intimité. Une telle option est également une bonne idée si vous ne voulez pas dormir dans une marina lors de changement de temps (lorsqu’un ancrage solide reste pour vous un impératif). Cependant, quand vous êtes entouré de dizaines d’autres plaisanciers, vous ratez une expérience d’harmonie et de beauté, à travers une nature encore préservée, qu’offre la Croatie. C’est pourquoi, pour vous réveiller dans des criques sans autres visiteurs, nager dans une mer cristalline et pouvoir observer le ciel étoilé en toute quiétude, vous devez vous éloigner un peu des ancrages et des itinéraires les plus fréquentés.

Aleksandar Gospić

Passer la nuit dans ce qu’on appelle une crique sauvage signifie en premier lieu avoir une bonne connaissance des techniques de navigation. Cela suppose de savoir manœuvrer le bateau, mais aussi de savoir lire à travers les pronostics météorologiques et les conditions extérieures dans leur ensemble.

Nous recommandons de passer la nuit dans les criques uniquement lors de conditions favorables, car les changements de temps dans l’Adriatique croate sont parfois rapides et puissants, ce qui peut poser des problèmes pour les plaisanciers inexpérimentés. Tous ceux qui aiment manœuvrer des bateaux de plaisance apprendront non seulement les bases, mais également les techniques de navigation très avancées même si, dans la plupart des cas, elles ne seront pas nécessaires pour naviguer en Croatie. Ceux qui possèdent un équipage professionnel pourront quant à eux, explorer pleinement les plus beaux visages de la Croatie maritime.

 

La première condition pour un bon amarrage, qui vous permettra d’être tranquille, est un bon ancrage. Pour assurer une sécurité maximale lors de la manœuvre avant de jeter l’ancre, vérifiez le fond de la mer, la profondeur et estimez la distance qui la sépare de la terre et des autres bateaux. Pour un bon ancrage, le rapport entre la profondeur et la chaîne d’ancrage ou câble que vous laissez tomber dans la mer doit être d'au moins 1 à 3. Cela permettra non seulement à l'ancre de former un angle approprié avec le câble d'ancrage, mais également avec l'amortissement requis pour votre bateau, réduisant l’intensité des vibrations (par exemple, du fait des vagues causées par le passage d’un bateau). Il est donc important de ne pas laisser traîner l’ancre dans le fond, mais de manœuvrer uniquement après que l’ancre ait touché le fond de la mer, tout en la laissant glisser plus rapidement que le bateau ne se déplace. De cette manière, vous « n’arracherez » pas l’ancre du fond de la mer et allongerez correctement la chaîne d’ancrage.

 

Après avoir ancré, vous devez vérifier la solidité de l’ancrage, en avançant légèrement dans la direction souhaitée pour l’orientation du bateau, ce qui stabilisera davantage la position de l’ancre inférieure. Si votre bateau s’immobilise puis revient à quelques mètres de l’ancre, cela signifie que l’ancrage est serré et que l’ancre est bien accrochée. Une fois ce mouillage effectué, vous avez accompli l’essentiel du travail. En fonction de la configuration du terrain, mais également du désir de l'équipage, vous pouvez toujours attacher le bateau à la terre ferme, à l'aide de rochers d'amarrage.


Nous recommandons de vérifier régulièrement la météo en cas de changement de vent. Par exemple, lors d’une période anticyclonique un vent thermique soufflera le plus souvent depuis l’ouest, alors que la nuit, vous aurez un vent du nord (en générale, plus le vent d'ouest est fort, plus le vent du nord sera fort).

Aleksandar Gospić

Assurez-vous que le changement de direction du vent ne nuira pas à votre mouillage et soyez également attentif aux vagues qui entrent dans la crique, pour un sommeil paisible. Toute expérience précédente de navigation ou d’ancrage peut être très utile, alors n’hésitez pas à vous renseigner auprès de vos connaissances avant votre départ, si vous n’avez pas visité vous-même l’une de ces criques.

Aleksandar Gospić

Tout au long de ce processus, un bon ancrage est la base d'un séjour paisible et agréable. Une fois que vous aurez maîtrisé cette technique de navigation simple, vous pourrez la répéter facilement et parcourir les plus beaux coins de l’Adriatique croate, à la grande joie des membres de votre équipage.